dimanche 5 février 2017

Ca marche et ça roule (Blénod-Les-PàM le 05/02/17) : décrassage hivernal

Organisateurs : CLUB OMNISPORTS BLENOD CYCLO
Site internet : http://cobcyclo.free.fr/
Email : cob.cyclotourisme@wanadoo.fr

Départ : Blénod-Les-Pont-à-Mousson (54),
Centre Michel Bertelle, dès 7h30
4 parcours proposés : 10, 15, 20 et 40 km
Trace sur Nafix (40 km) : http://www.nafix.fr/traces/ca-marche-et-ca-roule-vtt-40-km-4251-18113547-9-0.html

Températures : 1° au départ, 4° à l'arrivée
Météo : nuageux jusque 9h30, pluvieux après 9h30
Etat du terrain : très gras pour les rares parties en forêt

Tarif : 5 euros


 Le compte-rendu du 40 km par Zovf                         
(Zovf : "randonneur du dimanche", adepte des 35 km, aime les parcours ludiques et variés)

Direction Blénod-Les-Pont-à-Mousson ce matin, commune accolée à Pont-à-Mousson entre Metz et Nancy et surtout connue pour sa centrale EDF à Cycle Combiné Gaz. Cette rando est toujours l'une des premières de l'année en Lorraine, rando hivernale et de reprise, avec un parcours généralement plutôt roulant mais adapté au terrain, parfois boueux, parfois gelé, comme c'était respectivement le cas en 2016 et en 2015. Ce matin, je m'attends plutôt à de la boue et de la pluie 😕...


Le départ
Je n'ai vu qu'un panneau à l'entrée du village qui signale l’événement et il vaut donc mieux compter sur les panneaux de signalisation qui indiquent la direction du centre Michel Bertelle. J'arrive vers 7h25 (il fait encore nuit !) et il n'y a pas grand monde sur le vaste parking qui jouxte le complexe sportif.

Dans la salle d’inscription les organisateurs, nombreux, sont déjà prêts. On m’accueille chaleureusement en me proposant un p'tit déj. et en m'expliquant que le parcours est roulant et qu'il a fallu l'adapter à la météo mais aussi à une "partie de chasse" qui n'était pas prévue. Je consulte le plan du 40 km, je m'inscrit très rapidement et contre la somme de 5 euros on me remet un plan du parcours ainsi qu'un ticket de pointage qui servira aux ravitos mais aussi au tirage au sort d'un lot l'arrivée.


Le parcours
Ceux qui ont déjà fait cette rando ne sont pas dépaysés car beaucoup de portions sont identiques aux années passées. Comme prévu, le parcours est très (très) roulant avec au moins 95% de chemins blancs et de bitume, et quelques rares et très courts passages en forêt. Sur ces chemins blancs, on n'est parfois réveillé par la traversée de sangliers et même d'un blaireau !

Les rares portions dans les bois confirment l'état très dégradé du terrain.

Ce n'est donc pas technique, c'est très modérément ludique (quelques belles et longues descentes à signaler) mais c'est un peu physique avec presque 790 m de dénivelé positif à la ligne d'arrivée.

A noter que le parcours traverse logiquement le secteur du Bois Le Prêtre, un des secteurs les plus meurtrier de la Première Guerre Mondiale (14000 morts !) : ainsi on passe par le village détruit de Fey-en-Haye, devant le monument commémoratif de la Croix des Carmes, et à proximité de la maison forestière du Père Hilarion qui servit de poste de commandement aux troupes françaises (aujourd'hui bien connue des VTTistes pour accueillir chaque année le fameux ravito de l'Hivernale de Pont-A-Mousson !!!).


Un parcours très roulant qui privilégie les chemins blancs


Le balisage et la sécurité
Le balisage est constitué de panneaux de direction avec une couleur par parcours (c'est top), d'un peu de rubalise de chantier ainsi que de marquages au sol notamment sur le bitume.

C'est là où il faut être très vigilant, car la pluie a parfois quasiment effacée le marquage au sol et il m'est arrivé plusieurs fois de tourner en rond en cherchant une trace de peinture bleue ...

Du côté de la sécurité, le parcours sans danger n'appelle aucune signalisation spécifique mais il n'y a ni GO ni signalisation aux intersections routières ... soyez vigilant et respectez le code de la route !


Un moyen astucieux de présenter les plans au premier ravito



Les ravitos et l'ambiance
Il y a deux ravitos sur le 40 km, respectivement autour de 10 km et 20eme km. On aurait aimé que les deux ravitos soient mieux répartis sur le parcours.

Quoique qu'il en soit, l’accueil est chaleureux et les ravitos sont plutôt bien garnis, même si ça manque de fruits frais (pomme, banane, orange ...) :
- boisons chaudes ou froides,
- sucré (gâteaux, fruits secs, chocolat, bonbons ...)
- ou salé (sandwich au pâté ..).




Le premier ravito bien fourni


L'arrivée
Sur le retour, dans la dernière grande descente, il faut faire très attention aux marcheurs. Pas cool 😨. A l'arrivée, un seul jet d'eau est disponible, mais il n'y a pas foule et on ne fait pas la queue. Je passe prendre mon lot par tirage au sort, pour moi un sac en tissu "Région Lorraine" 😉.


Conclusion
Ce sera probablement la rando la plus roulante de l'année 2017 ... Il faut rester positif, on a évité de patauger dans la boue toute la matinée et ça permet de reprendre doucement la saison des randos. Dans tous les cas, je remercie les organisateurs de nous proposer une rando début février car avec Morsbach la semaine dernière ce sont malheureusement les deux seules randos en Lorraine en janvier et février.

Les notes de Zovf
Couleur parcours, le 40 km             - Note parcours : 08/20 - Note organisation : 13/20



 Le compte-rendu du 40 km par Evo Decomp                         
(Evo Decomp : profil randonneur - de la distance, du dénivelé, du technique aussi mais pas trop)

Début de saison très précoce (même l'Hivernale de Pont-à-Mousson n'arrivera que dans un mois) pour cette randonnée.

Côté météo et état du terrain, si tôt, c'est aussi "Ca passe ou ça casse" et un gros risque de pris pour l'organisation. C'est avec une pensée pour elle que je me suis sorti du lit ce matin, car avec la pluie des derniers jours et qui reviendra dans la matinée, il a fallu se botter les fesses. Partir de chez soi alors qu'il fait encore nuit, après avoir chargé le vélo à la frontale, vivement le printemps car on ne ferait pas ça tous les dimanches …


Le départ
Un panneau à l'entrée de la ville mais pas de fléchage, ce qui me vaut de tourner un peu car j'avais négligé de regarder l'adresse sur l'agenda. Point de départ pourtant facile à trouver à côté du stade, qui permettra de rentrer assez vite en forêt après Jezainville.

Malgré l'affluence modérée (mais cela aurait pu être pire, on sent qu'il y avait pas mal de vététistes qui devaient commencer à avoir des fourmis dans les jambes en ce début de saison, en plus des sangliers  qui roulent vaille que vaille toute l'année), inscription pas très rapide car commune avec les marcheurs.

Parcours affichés, café brioche, et en route avec une grande carte format A3 doublée ou verso d'un vrai road-book très détaillé (et d'ailleurs un peu superfétatoire).


Le parcours
J'avais spéculé sur la pluie et la boue par-dessus un sous-sol peut-être encore gelé, et pris une monte accrocheuse… mais tout ça pour, au final, beaucoup, beaucoup de longs chemins blanc et même pas mal de route. Au deuxième ravito, à mi-parcours, on me dit : "Nous n'êtes pas sale, vous êtes à VTT ?"… Ben oui, justement, on ne peut pas dire que le parcours ait risqué d'être très salissant jusque là…  On nous expliquera qu'il a dû être modifié à cause d'une chasse qui n'avait pas été prévue en forêt de Puvenelle - effectivement, on entendra pas mal tirer dans cette direction.

Premier passage "technique" ? 😁



D'un autre côté, sur le chemin du retour, deux courts passages sur piste forestière donnent un aperçu de ce aurait pu être un parcours forestier… à savoir une galère où je ne me serais pas non plus régalé. C'est assez binaire, en cette saison, si on n'a pas la chance d'avoir une période de froid sec.

A la Croix des Carmes, je fais un petit détour (et du coup, mon unique centaine de mètres de monotrace !) pour voir un hêtre survivant des combats de 1915, primé en 2014 lors du concours de "L'arbre de l'année".



Le balisage et la sécurité
Rubalise, plâtre et panonceaux, la totale, balisage sans faute après les craintes inspirées en début de parcours par les discrètes marques au pochoir sur la route. Trois fois quand même, j'ai sorti la carte par acquis de conscience… mais juste parce que j'avais eu des doutes sur de trop longues portions routières !

Pas de GO aux intersections avec les routes, pas grave, mais un peu de présignalisation n'aurait parfois pas été superflue. Des portions communes avec les marcheurs, mais très gérables.


Les ravitos et l'ambiance
Un premier ravitaillement dès 10 km, puis un deuxième à 20 km, puis plus rien jusqu'à l'arrivée, ce qui laissera le temps d'avoir un creux.

Aux ravitos, du froid et du chaud, même de la soupe, bienvenue par ce temps - et peut-être aussi pour les ravitailleurs, arrivés très tôt, certes au sec mais sûrement pas moins exposés au froid que nous.

L'arrivée
Avec un parcours aussi roulant, moyenne assez météorique malgré une forme de tout début de saison ! Près de 42 km au compteur, j'avais oublié l'altimètre mais on a dû avoir un bon petit dénivelé cumulé.

Jet d'eau pour les vélos, mais j'ai eu ma dose. Météo-France avait vu juste, mais après une pareille matinée de "Pluies éparses", je n'aspire qu'à rentrer au chaud et au sec.

Buvette, déjeuner sur place pour qui aura pris soin de réserver au départ, et de petits lots.


Conclusion
Un parcours roulant et monotone, de quoi démoraliser ceux qui auraient voulu du technique et de l'engagé - qu'ils sachent bien à quoi s'en tenir pour la fois prochaine ! - mais c'était peut-être le plus raisonnable en cette saison où les parcours plus forestiers sont aléatoires, sans parler de la contrainte de la chasse. En tout cas, ceux qui sont venus faire leur sport ont quand même eu de quoi repartir non seulement rincés mais repus.

Et pour finir, une note forcément très moyenne pour le parcours, mais un grand merci à l'organisation pour avoir pris ce risque de nous servir une rando début février.

Les notes de Evo Decomp
Couleur parcours, le 40 km             - Note parcours : 09/20 - Note organisation : 13/20



 Le compte-rendu du 40 km par Yoann                         
(Yohann : Vététiste amateur de 36 ans adepte des 40 kms et qui roule pour le plaisir et garder la forme)

Ayant déjà fait la rando l'année passée, je trouve sympa cette première rando qui permet de remette le pied à la pédale en douceur.


Le départ
Je n'ai vu aucun panneau, en même temps je n'ai pas regardé non plus car je n'ai pas besoin de signalisation étant venu l'année dernière et ayant vécu 25 ans à Pont-à-Mousson.

Arrivé vers 8h30, l'inscription se fait vite (choix du 40 km), il n'y a pas foule. Petit déjeuner offert, remise d'un plan format A3 et d'une carte de pointage pour les ravitaillements.

De grands plans sont affichés dans la salle d'inscription qui permettent de voir le parcours et de ce dire que le 20 km sera trop roulant (je connais la zone) et de partir sur le 40 km que l'on pourra adapter si les jambes ne suivent pas pour la première de la saison après 3 mois d’inactivité.

Moins d'un kilométre avant d'arriver en forêt.



Le parcours
C'est du chemin jaune roulant à 80%, du bitume à 15% et des chemins forestier à 5%.
Tout est dit, et c'est bien ainsi car les 5% de chemin forestier ont bien démontrés à tous les râleurs qui se plaignaient des chemins jaunes que 40 km de chemins forestiers auraient été un enfer. Ils ont été labourés par les motos-cross et les Quads même pendant la randos, car ses bois sont très fréquentés.

Donc on sait que cette rando c'est pour une reprise et pas pour la galère de la boue. Même si avec la météo nous sommes arrivés bien crottés.


Le balisage et la sécurité
Balisage par pochoir et peinture sur l'enrobé, panneaux directionnels aux intersections, rubalise dans les branches d'arbre sur les longues lignes droites et flèches et croix pour les chemins interdits avec du plâtre.

Pas de GO aux nombreuses intersections routières et portions de route utilisées. On respecte donc le code de la route.


Les ravitos et l'ambiance
Les ravitaillements sont bien fournis, par contre mal positionnés sur le parcours. Le premier au bout de 10 km et le deuxième au km 20, rien à dire c'est bien. Par contre plus rien jusqu'à l'arrivée, c'est un peu long, surtout par ce temps de pluie, une soupe et du pain d'épice au 30ème kilomètre aurait fait du bien au moral.

Le deuxième ravito bien abrité

L'arrivée
Suite à un mal de dos (déménagement la veille), j'ai raccourcis le parcours de 5 km, une montéé et une descente en moins pour me préserver donc pour moi 35 km et 640 m de dénivelé. Je pense que pour le 40 km, il doit y avoir au alentour de 750m de D+.

Par mal pour une reprise même si parcours roulant, on arrive bien fatigué.
Un seul jet d'eau mais peu de monde donc quasi pas d'attende au moment du lavage pour moi.


Conclusion
C'est une rando roulante mais un peu physique quand même. Il ne faut pas s'attendre à du 100% singles en forêt par ce temps là. J'y reviendrai car cela fait une bonne rando de reprise pas trop cassante.

Les notes de Yohann
Couleur parcours, le 40 km (partiel)              - Note parcours : 10/20 - Note organisation : 13/20



 Le compte-rendu du 40 km par rico16v                         
(rico16v  : pratique la rando sportive, amateur éclairé de 35 à 45 km et sur tout type de terrain)

Matinée fraîche et humide mais c'est la saison, alors faute de soleil on fera avec, surtout c'est l'une des premières randos de l'année en Lorraine alors cela fait plaisir de reprendre le chemin des randos.


Le départ
Accès facile jusqu'au point de rendez vous, inscription simple et rapide pour 5 euros. Petit café est brioche avant départ reste appréciable.


Le parcours
Très peu ludique, très très roulant avec néanmoins de bons dénivelés +, manque très clairement de singles, cependant le passage sur certains points du patrimoine comme la Croix des Carmes reste agréable.


Le balisage et la sécurité
Le balisage est réussi en forêt mais reste perfectible en agglomération, il faut parfois chercher son chemin car à quelques carrefours le fléchage au sol a surement été rincé par la pluie.


Les ravitos et l'ambiance
Les ravitos sont sympa, mis à part les distances 10 km pour le premier et 20 pour le second.
J'aurai préféré un 15/30 , mais je pense qu'il a fallu penser également à nos amis marcheur.


L'arrivée
L'arrivée se fait par une belle descente un peu trop partagée avec les marcheurs, déjà que les moments ludiques sont rares mais en plus il faut les freinés, dommage .


Conclusion
Ce sera quand même une rando sympa car elle a le mérite d'exister dans un début d'année quasi vierge de rando. Une reprise sympa après les quelques semaines d'hivernage.

Par contre pour 5 euros on aurai aimé une petite mousse à l'arrivée car mise à part un stylo gagné via un petit tirage au sort, cela reste un peu "circuler y a rien à voir " 😕.

Les notes de rico16v
Couleur parcours, le 40 km             - Note parcours : 09/20 - Note organisation : 11/20



Les notes

 😊 On a aimé                                            
L’accueil chaleureux
Le balisage (hormis *)
Les bénévoles dévoués
L'ambiance aux ravitos
Une rando si tôt en saison
Pas de pluie jusque 9h30 ...
                                                                                                                                                
 😕 On a moins aimé                           
... de la pluie à partir de 9h30
Les intersections routières dangereuses non sécurisées
Le bourbier dans la petite partie forestière
Les marcheurs dans la dernière descente
Pas de boisson offerte à l'arrivée
Le balisage sur le bitume (*)
Les ravitos mal placés
Beaucoup trop roulant
Toujours pas d'affiche

Couleur du 40 km
 - Critère technique
★★ - Critère distance (réelle)
 - Critère dénivelé positif (réel)

Note parcours : 09 / 20
★★★★ - Difficulté technique adaptée au parcours choisi
★★★ - Difficulté physique adaptée au parcours choisi
★★★★★ - Terrain et panorama
★★★★ - Côté ludique

Note organisation : 12,5 / 20
★★★ - Information et inscription
★★★★★ - Ravitos et accueil
★★★★★ - Balisage et sécurité
★★★★ - Tarif et bonus
afficher / masquer le détail des critères couleur et de notation

Si vous souhaitez vous aussi publier votre compte-rendu, utilisez ce formulaire.


***

dimanche 29 janvier 2017

Sortie Hivernale (Morsbach le 29/01/17) : suivez le guide

Organisateurs : CYCLO CLUB LOISIRS DE MORSBACH
Site internet : www.cyclo-morsbach.tk
Email : fmassingvtt@orange.fr

Départ : Morsbach (57),
centre Eric Tabarly, inscription dès 8h00,
rando encadrée, 3 départs groupés à 9h00

3 parcours proposés : 15, 25 et 30 kms
Trace sur Nafix : "le tour de Forbach" (27 km)

Températures : 1° au départ, 5° à l'arrivée
Météo : nuageux avec des éclaircies
Etat du terrain : sec et gelé

Tarif : 4 euros




 Le compte-rendu du 30 km par Zovf                         
(Zovf : "randonneur du dimanche", adepte des 35 km, aime les parcours ludiques et variés)

Première rando de l'année 2017 et pour moi première sortie hivernale à Morsbach. Morsbach est une petite ville de l'agglomération de Forbach, à une grosse demi-heure de Metz, située en Moselle-Est et collée à la frontière allemande, proche de la région naturelle du Warndt.

Je n'ai pas beaucoup roulé cet hiver et le parcours de 30 km dit "Le pentu" (voir l’affiche) va me permettre de reprendre la saison des randos tout doucement ...


Ma femme : "qu'est-ce tu fous avec tous ces billets de 5 ? " - Moi : "bah, c'est pour les randos !!!"


Le départ
Le départ a lieu au complexe sportif Eric Tabarly que l'on trouve facilement si on a un GPS (pas vu de panneau en ville signalant l’événement). Il est 8h40 et il y a de la place pour se garer. Dans la salle d'inscription, contre la modique somme de 4 euros, on s'inscrit rapidement et on nous remet une barre de céréales qui fera office de ravito. En effet la particularité de cette rando est d'être encadrée, c'est à dire qu'on suit à VTT un organisateur, il n'y a donc ni balisage, ni ravito. Pas de ravito donc, mais un p'tit déj. d’accueil nous est proposé (avec plusieurs sortes de gâteaux) et on verra aussi qu'on aura droit à la fin de la rando à un apéro bien copieux.

Il n'y a pas de plan des parcours affiché car les organisateurs adaptent les parcours au terrain mais aussi et surtout au niveau des participants. Ainsi, pour le parcours de 30 km que j'ai choisi, celui-ci va, "par sélection naturelle" comme dit notre guide, se scinder en deux dès la première difficulté physique. 

C'est bien rodé et cela permet au final d'avoir des groupes assez homogènes d'une vingtaine de VVtistes encadrés par un ou deux guides toujours "très professionnels" comme on le verra.


Le centre Eric Tabarly qui accueille les inscriptions


Les trois groupes se forment au départ (15 km, 25 km et 30 km).
Dès les premières montées, les groupes se scinderont à nouveau par "sélection naturelle" comme dit notre guide ! 


Le parcours
Comme on l'a dit, les organisateurs adaptent chaque parcours aux participants et notre parcours de 30 km va naturellement se scinder en deux. Pour ma part je suis dans le 2eme groupe qui va faire le tour de Forbach avec au final un peu moins de km et de dénivelé que prévu (quasiment 27 km au lieu de 30 km et 480 m de dénivelé positif).


Le tour de Forbach ou le parcours dit du 30 km "dégradé" (27 km)


Sur un terrain bien sec car gelé, on enchaîne des montées physiques qui réchauffent (1 petit degré à 9h00) et des descentes bien sympa, quelques singles ludiques, des chemins plus au moins larges notamment sur de la crasse de charbon local (rejet de la mine), des phases de liaisons sur bitume et en ville, dans un secteur très marqué par son passé industriel.

Au final c'est un bon parcours varié et hivernal (et pour certains comme moi de reprise), même si c'est vrai j'aurai préféré un peu plus de forêts et un peu moins de bitume. En discutant avec notre guide, celui-ci m'explique que les parcours 15 et 25 km sont eux partis du côté allemand dans le secteur de la Warndt. J'espère pouvoir rouler dans ce coin là une prochaine fois ...


Belle vue de la mine de charbon de Forbach qui n'est plus exploitée depuis 1984
avec son musée de la mine (bâtiments modernes)


Le balisage et la sécurité
Aucun balisage puisqu'il suffit de suivre le guide. Nos guides, en plus d'être sympa, restent toujours vigilants en ce qui concerne la sécurité en se portant aux passages routiers dangereux ou en nous avertissant des quelques obstacles dangereux.


Les ravitos et l'ambiance
Comme on l'a écrit, pas de ravito hormis la barre de céréale fournie au départ, mais par contre un apéro copieux à l'arrivée avec toute sorte de boissons alcoolisées ou non, ainsi qu'un large choix de victuailles salées (petits pâtés en croûte, saucisson, tomates, chips, bretzels, tortillas, guacamole maison, cake ...). Mention spéciale aux délicieuses "tartines surprise" de Madame (salami mixé + Saint-Moret + herbes).

L'apéro qu'il ne faut pas louper à l'arrivée



L'arrivée
On arrive donc avec moins de km que prévu. Je n'ai pas vu de jet d'eau, mais c'est vrai que je n'ai pas cherché car le vélo est propre !

Avant de repartir sur Metz, je discute 2 mn avec les organisateurs et en leur parlant du site Randonnées VTT dans l'Est, ceux-ci me remettent le petit journal du club qui fait notamment le point sur l'année 2016, et dans lequel est repris intégralement le dernier compte-rendu de la rando du 28 juin écrit par Nicolas, alias Evo Decomp.




Le compte rendu d'Evo Decomp repris dans le journal du club



Conclusion
Une bonne matinée de sport, un apéro copieux à l'arrivée, des organisateurs toujours très sympa et à l'écoute, un parcours hivernal voire de reprise, assez varié et qui s'adapte parfaitement à la saison mais aussi à la forme des participants. A titre personnel, je regrette juste de ne pas avoir roulé dans le secteur de la Wardnt ... ce sera pour une prochaine fois !

Dans tous les cas on espère que ce genre de randos hivernales et encadrées donnera des idées à d'autres clubs dans notre belle région, car c'est assurément une bonne idée qui convient bien à la saison et au nombre limité de participants  ...


Moment de convivialité ...


Les notes de Zovf
Couleur parcours, le 30 km             - Note parcours : 15/20 - Note organisation : 15/20

Les notes

 😊 On a aimé                                            
Les parcours variés et qui s'adaptent aux participants
Le panorama industriel
Les tartines surprises !
Une rando hivernale
L'apéro d'arrivée
Le terrain sec
L'accueil
Le prix
                                                                                                                                                
 😕 On a moins aimé                           
Pas de signalisation en ville
Moins de km que prévu
Un peu trop de bitume

Couleur du 27 km
 - Critère technique
★★ - Critère distance (réelle)
 - Critère dénivelé positif (réel)

Note parcours : 15 / 20
★★★ - Difficulté technique adaptée au parcours choisi
★★★ - Difficulté physique adaptée au parcours choisi
★★★ - Terrain et panorama
★★★★★ - Côté ludique

Note organisation : 15 / 20
★★★ - Information et inscription
★★★ - Ravitos et accueil
★★★ - Balisage et sécurité
★★★★★ - Tarif et bonus
afficher / masquer le détail des critères couleur et de notation

Si vous souhaitez vous aussi publier votre compte-rendu, utilisez ce formulaire.


***

dimanche 16 octobre 2016

Rando des Feuilles Mortes (Château-Salins le 16/10/16) : balade champêtre

Organisateurs : RANDONNEURS CASTELSALINOIS
Site internet : https://sites.google.com/site/cyclochateau57/
Email : rando.castelsalinois@orange.fr

Départ : Château-Salins (57),
Ecole primaire, rue Brigade Alsace-Lorraine, dès 8h00

2 parcours proposés : 25 et 45 kms
Trace sous Nafix (47 km) : http://www.nafix.fr/traces/randonnee-des-feuilles-mortes-trace-vtt-4189-17589647-9-0.html

Etat du terrain : légèrement humide avec ponctuellement quelques zones boueuses
Météo : brume tôt le matin, puis grand soleil
Températures : de 1° C seulement à 8h00, à 16° après midi

Tarif : 5 euros


La présentation des organisateurs sur leur site :  
VTT 25km, 45km, ROUTE 40km,63 km,83km, MARCHE 11km
Départ : Ecole primaire, rue Brigade Alsace-Lorraine, Chateau-Salins
Horaires : Départ entre 8h00 et 11h00



 Le compte-rendu du 47 km par Zovf                         
(Zovf : "randonneur du dimanche" et adepte des 35 km, aime les parcours ludiques et variés)

Retour à Château-Salins ce matin pour ma 27eme et dernière rando VTT organisée de l'année 2016.

On sait que le secteur de Château-Salins est essentiellement agricole et offre peu de potentiel technique et ludique comparé à d'autres randos de la région. C'est une rando de fin de saison avec un parcours "assez" roulant et adapté à l'état du terrain souvent très gras.

Le compte-rendu 2015 dressait un bilan positif avec une organisation et un parcours en forte amélioration. Quid cette année ?


Le départ
Comme les années passées, il n'y a toujours pas de signalisation en ville. Il faut donc suivre les panneaux "Groupes scolaires" ou avoir saisi l'adresse dans son GPS ... Arrivé vers 8h00, il n'y a pas encore grand monde, on se gare donc facilement et l'inscription dans l’habituelle petite salle du club en sous-sol est rapide.

Comme l'an passé, le p'tit dèj. d’accueil est disponible sous le préau de l'école avec café, madeleines et brioche. La bouche pleine je consulte les plans en couleurs des deux parcours proposés, 25 km et 45 km, en me disant qu'un parcours intermédiaire type 35 km serait certainement le bienvenu.

A noter que cette année on a droit à un lot, pour moi un joli tee-shirt "Fête du cyclotourisme 2006".










Les plan des deux parcours proposés













Le parcours
Avant de commencer, un petit mot sur la météo et l'état du terrain. A 8h00 il ne fait qu'un tout petit 1°C mais la brume matinale va rapidement laisser place à un magnifique soleil qui permettra aux températures de remonter rapidement (16° à l'arrivée).

Côté terrain, il a fait plutôt beau toute la semaine, mais la nuit du vendredi au samedi a été bien arrosée et le terrain en garde les traces ce matin : légèrement humide voire même parfois sec, on a encore par endroit quelques zones bien boueuses qu'on évite plus ou moins bien.

Le parcours lui me semble plus physique que l'année passée (quasiment 850 m de D+ à l'arrivée), moins ludique (à part dans le premier bois, il y a très peu de singles et en tout cas moins que l'année dernière) avec essentiellement des chemins forestiers dans les zones boisées et malheureusement toujours autant de bitume et de chemins agricoles, mais comme on l'a dit, c'est le secteur rural qui veut ça, avec des petites zones boisées qu'il faut bien relier entre elles ...

La phase de liaison au niveau du plateau agricole est assez ennuyeuse et les éoliennes que l'on croisent semblent nous demander ce qu'on fait là ...

C'est vrai que par rapport à l'an dernier, j'ai l'impression ce matin d'avoir plus sué mais de m'être moins amusé aussi ...


Encore beaucoup de bitume pour cette balade champêtre automnale



Le balisage et la sécurité
C'est un quasi sans faute ce matin : le balisage est constitué de marquages au sol à bombe rouge, de beaucoup de rubalises et de panneaux de direction fluo bien visibles. Le balisage s'est fortement amélioré, c'est incontestable.

Alors "quasi" sans faute car les plus matinaux partis sur le 45 ont loupé le ravito (et la boucle du 45), la faute à un balisage pas très clair au niveau du village qui accueillait le ravito. Heureusement les organisateurs (qui ne voyaient personne venir au ravito !) s'en sont aperçus et ont vite corrigé le tir.

Côté sécurité, les passages en forêt ne présentent aucun danger particulier. Pas de GO fluos aux intersections routières mais de la bombe rouge par ci par là ...


Les ravitos et l'ambiance
Installé sur une place du village d'Amélécourt, le ravito est un point fort de la rando et c'est encore le cas cette année.

Comme dit la "marcheuse" à mes côtés : "c'est copieux, c'est pas toujours comme ça ailleurs". On confirme.

Le ravito est généreux :
- en  sucré (orange, pomme, banane, chocolat, raisins secs, pâte de fruits, pain d'épices, brioche et gâteaux de toute sorte ...)
- comme en salé (sandwichs au pâté et au lard grillé au barbecue, saucisson, fromage ...).

Alors juste une interrogation : il semble que le balisage du 45 évite le 2eme passage au ravito : est-ce une volonté des organisateurs ou un "cafouillage" au niveau du balisage dans le village (dont on a déjà parlé) ?

A noter également la présence d'un photographe un peu avant le ravito.
Les photos prises sont à voir ici : https://www.dropbox.com/sh/unz3bm1qpadn5v3/AAAKvayK39EZzPyl5Y9Wk6UQa?dl=0




Bonne ambiance au ravito avec des organisateurs toujours sympathiques et accueillants 


L'arrivée
Un peu plus de 47 km au lieu des 45 annoncés, je ne m'attarde pas à l'arrivée où il y a la queue devant le seul jet d'eau disponible.


Conclusion
Une rando qui continue à s'améliorer chaque année. Certes le parcours qui reste toujours trop roulant m'a paru quand même moins amusant ce matin, mais en tout cas beaucoup plus physique. On a sué sur nos VTT, il faisait beau, l'ambiance était bonne, c'est l'essentiel !


Les notes de Zovf
Couleur parcours, le 47 km             - Note parcours : 11/20 - Note organisation : 15/20


Au ravito, des VTTistes, des routards et des marcheurs, tous ravis par le choix proposé


Les notes

 On a aimé                                            
Le balisage qui s'améliore
Une rando mi octobre
Le ravito copieux
Le photographe
L'accueil
Le soleil
                                                                                                                                                
 On a moins aimé                           
Toujours trop de bitume et trop de chemins agricoles
Un seul passage au ravito sur le 45 ? (à confirmer)
Pas de parcours intermédiaire proposé (35 km)
Pas de signalisation en ville pour les véhicules
Un seul jet d'eau à l'arrivée


Couleur du 47 km
 - Critère technique
★★ - Critère distance (réelle)
 - Critère dénivelé positif (réel)

Note parcours : 11 / 20
★★★★ - Difficulté technique adaptée au parcours choisi
★★★★★ - Difficulté physique adaptée au parcours choisi
★★★★★ - Terrain et panorama
★★ - Côté ludique

Note organisation : 15 / 20
★★★ - Information et inscription
★★★ - Ravitos et accueil
★★★ - Balisage et sécurité
★★★★★ - Tarif et bonus
afficher / masquer le détail des critères couleur et de notation

Si vous souhaitez vous aussi publier votre compte-rendu, utilisez ce formulaire.


***